Sens (1/05/2016)

Au-delà du lieu, “Nuit Debout” a également en commun, avec les attentats, le moment de la journée.  Les tueries de novembre 2015 furent nocturnes. C’est la nuit que Paris a été confronté à l’horreur, c’est la nuit que les Parisiens se mobilisent aujourd’hui. Pour son observateur régulier, « Nuit Debout » vient pour partir du désir d’être ensemble, la nuit à République, dans ce lieu et dans ce temps qui furent ceux des attentats. Etre “debout” c’est d’abord ne pas être morts comme le furent tant d’autres ce fameux vendredi 13.

Mais c’est aussi porter une demande politique à l’égard des attentats. Au côté d’une revendication de justice sociale, c’est aussi une exigence de sens face à l’horreur qui est adressée aux dirigeants politiques et aux élites. Et cette revendication s’inscrit désormais en toutes lettres sur la statue “Mémorial” qui trône au milieu de la place.

La nuit dernière, veille de 1er mai, date symbolique des luttes des travailleurs s’il en est, ce n’est pas un message relatif au travail ou à la finance qui fut apposé en lettres gigantesques sur la statue. « Vos guerres, nos morts » est aujourd’hui le texte de plus grande taille qui figure désormais sur le monument et, au-delà, sur tout l’espace de la place. A cet égard, ce n’est peut-être pas seulement le décompte des jours du mois de mars qui caractérise la mobilisation actuelle mais tout autant celui qui scande une période post-attentat toujours ouverte, et à bien des égards chaotiques comme le sont, par maints côtés, aussi les “Nuits Debout”.

62 mars ou 171 novembre ?

Post-scriptum : La nuit du 1er mai a donné lieu à un ajout explicite, toujours au même endroit.IMG_3629

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s